technique rameur

Comment utiliser un rameur pour se remettre en forme ?

Les rameurs sont d’excellents ergomètres qui peuvent jouer un rôle important dans tout bon programme de remise en forme qui se respectent !

Les rameurs ne sont pas uniquement dédiés aux athlètes qui font de l’aviron ou du crossfit, tout le monde peut en bénéficier et ce quel que soit l’âge ou le niveau d’aptitude physique.

L’utilisation de cette machine présente en effet de nombreux avantages pour la santé, notamment :

  • le recrutement de tous les muscles du corps et pas seulement le haut de corps (bien au contraire même, bien utilisé, le rameur sollicite majoritairement la chaîne postérieure)
  • la tonification des groupes musculaires et l’amélioration de la puissance
  • le fait que le rameur brûler énormément de calories à condition d’y mettre l’intensité adéquate
  • l’augmentation de la capacité pulmonaire
  • un mouvement sans impact, donc moins de risques de blessures
  • la possibilité de jauger son niveau actuel de fitness
  • une variété de formats d’entrainements
  • etc..

Le problème c’est que si le mouvement parait enfantin, il exige tout de même une technique impeccable que beaucoup ne possède pas en salle de sport.

Vous trouverez ci-dessous tout ce que vous devez savoir sur l’optimisation de votre technique de rameur, pour une performance maximale, une bonne prévention des blessures et surtout, une meilleure sollicitation de toutes les zones musculaires.

Peu importe votre apparence, l’effort que vous y mettez, la vitesse à laquelle vous ramez ou la résistance que vous avez sélectionné, tout ce qui compte, c’est d’avoir LA bonne technique de tirage.

Si vous y parvenez, vous serez efficace, vous obtiendrez de meilleures performances et vous éviterez des blessures potentielles.

Et ça tombe bien puisque ce n’est pas si compliqué, mais il va falloir de la répétition et de la régularité.

La bonne technique de rameur

De nombreuses personnes qui utilisent le “rameur” pensent qu’il s’agit de tirer la barre aussi fort que possible, d’avoir le niveau de résistance aussi haut que possible et que plus vous faites de bruit et produisez de sueur, mieux c’est.

Inutile de dire que ce n’est pas le cas du tout !

La bonne technique consiste à faire des mouvements fluides et à assurer la majeure partie du mouvements avec les jambes et non les bras comme on pourrait le penser.

Examinons ce qui constitue le mouvement. Il y a 4 composantes :

  1. le catch : position initial
  2. le drive : mouvement de tirée
  3. le finish : position finale
  4. le recovery : mouvement retour et phase de récupération active*

En début de mouvement, ce sont les jambes qui poussent fortement et le corps commence à faire levier vers l’arrière.

Puis alors que les jambes continuent de pousser et que les mains arrivent au niveau des genoux, les bras prennent le relais.

Le corps cesse alors de faire levier vers l’arrière, les bras tirent la poignée au-delà des genoux, puis fortement vers le corps, pour revenir à la position d’arrivée ; les jambes à plat et les avant-bras à l’horizontale.

En fait, vous devez toujours garder en tête l’enchainement suivant : jambes-corps-bras puis bras-corps-jambes.

Pour plus d’infos, je vous invite à lire cet article très bien réalisé et illustré.

Tout cela paraîtra évident une fois que vous aurez maîtrisé ce mouvement, mais au début, cela vous paraîtra contre nature.

La plupart des gens sont mal entraînés et il est toujours plus difficile de corriger une mauvaise technique de rameur que de l’apprendre correctement dès le départ.

Persévérez cependant, car cela en vaudra certainement la peine ! Demandez à votre instructeur ou entraîneur de vous donner des conseils sur la technique de l’aviron afin de tirer le meilleur parti de vos séances d’aviron.