Chers camés du sport, aujourd’hui nous allons traiter d’un sujet par lequel vous êtes peut être un jour passé, l’entorse ! Et en tant que bon camé du sport que vous êtes, il y a fort à parier que vous n’ayez pas suivi le processus rééducatif jusqu’à son terme !

Trop souvent négligée, la rééducation de la cheville fait partie intégrante du traitement de l’entorse de cheville. A ce titre, le kinésithérapeute jour un rôle important dans le retour à la normale après une entorse de cheville. Pourquoi rééduquer une cheville après entorse ? Comment faire ?

Pourquoi doit-on rééduquer une cheville après une entorse ?

Une entorse de cheville correspond à l’altération (distension ou rupture) d’un ou plusieurs faisceaux du ligament latéral de la cheville.

Après une entorse ce ligament perd plusieurs de ses qualités, ce qui altère les qualités fonctionnelles de la cheville (stabilité et mobilité). L’organisme doit donc mettre en jeu plusieurs phénomènes afin de restaurer les qualités ligamentaires.

Le but de la rééducation post entorse de cheville est de restaurer progressivement les qualités normales de la cheville (afin de permettre une activité physique normale et de limiter le risque de récidive) et de limiter la douleur.

Lors de la rééducation le kinésithérapeute accompagne et favorise le processus normal de cicatrisation, aide à retrouver une mobilité normale de la cheville et une bonne stabilité.

Comment rééduquer une cheville après une entorse?

Le traitement initial de l’entorse de cheville comprend : repos, glace (afin de limiter l’inflammation, l’œdème et la douleur), compression (afin de limiter l’œdème), élévation du membre (afin de limiter l’œdème) et contention (attelle semi rigide).

Le kinésithérapeute intervient à plusieurs niveaux

Déjà en ce qui concerne la lutte contre l’œdème et la douleur :

  • cryothérapie : application de froid (ne pas oublier de protéger la peau avec un tissu afin d’éviter les brulures)
  • massages : en plus de la lutte contre la douleur et la favorisation du retour veineux, les massages favorisent la reprogrammation neuromusculaire grâce à la stimulation des capteurs sensoriels cutanés.

Puis en ce qui concerne la restauration des amplitudes articulaires par mobilisation passive et active. Cette mobilisation articulaire permet en outre de favoriser la cicatrisation ligamentaire.

Renforcement musculaire du membre inférieur progressif, d’abord manuel et localisé puis global.

Restauration de la stabilité grâce à la reprogrammation neuromusculaire : se fait par un travail de l’équilibre grâce à des mises en déséquilibre variées.

Combien de temps dure la rééducation d’une entorse de cheville et combien de séances sont nécessaires ?

Chaque cas est différent et le kinésithérapeute établira le programme en fonction de son bilan initial et de l’évolution pendant rééducation.

En moyenne, entre dix et vingt séances de rééducation sont nécessaires après une entorse latérale de cheville.

L’évolution sera surveillée en fonction de plusieurs critères : disparition de la douleur, diminution de l’œdème, récupération de la stabilité de l’articulation, récupération de la mobilité de l’articulation, récupération de la force musculaire.

Loin d’être anodine, la rééducation après une entorse de cheville permet de favoriser une récupération totale des qualités de la cheville et de limiter le risque de récidive