Vous êtes un vrai camé du sport, et ce ne sont pas quelques flocons de neige ou une épaisse couche de glace qui vous empêcheront d’aller claquer votre footing matinal…bonne ou mauvaise idée que d’aller faire du sport quand il fait vraiment froid ?

En fonction des conditions météorologiques le corps humain s’adapte plus ou moins facilement et dépense plus ou moins d’énergie pour se maintenir à la température adéquate.

Les conditions météorologiques conditionnent donc les performances mais aussi le risque de blessure et de déshydratation.

La température intra corporelle est de 37° mais la température externe du corps est de 29°.

La déperdition thermique est donc importante et inévitable dans les pays à climat tempéré.

Le seuil de neutralité thermique est de 25° dans l’air (en dessous de 25° le corps dépense de l’énergie pour se réchauffer).

Le seuil de neutralité thermique est de 33 à 34° dans l’eau.

En conditions froides la perte calorique est plus importante car le corps produit de la chaleur pour rester une température adaptée.

Le frisson est la réponse du corps afin de produire de la chaleur (en effet, il se passe une contraction musculaire productrice de chaleur). Au froid, Il apparaît une vasoconstriction des extrémités.

Les pathologies liées au froid

Gelures

Je ne vous souhaite pas de les expérimenter un jour, les gelures font un mal de chien ! Pour les éviter un maximum, assurez-vous de courir avec des baskets qui ne retiennent pas l’humidité et vous offre suffisamment d’espace aux orteils.

  • Surtout au niveau des extrémités (mains, pieds, oreilles)
  • Par ordre d’apparition : érythème douloureux (rougeur), anesthésie, bulles, nécrose profonde, gangrène

Cryopaniculite

  • Cela touche surtout les femmes et la pratique des sports suivants comme le ski, la moto, l’équitation
  • Ce sont des nodules sous cutanés douloureux mobiles d’abord rouges puis cyanotiques.
  • La guérison est spontanée.

Urticaire au froid

En cas de refroidissement rapide chez les personnes atteintes de ce type d’urticaire, il y un danger lors d’une immersion totale dans l’eau froide (17°-18). C’est donc une contre-indication à certaines activités nautiques

Asthme

  • augmentation des résistances bronchiques au froid avec pour conséquence une
  • augmentation de la fréquence de l’asthme chez les skieurs de fond et autres sportifs d’endurance pratiquant au froid

Hypothermie

  • risque de blessures musculaires car les muscles sont plus longs à chauffer

Comment lutter contre le froid

Voici quelques conseils à appliquer :

  • l’échauffement doit être plus long car les muscles sont plus longs à chauffer
  • vêtements adaptés au froid : protection des extrémités (mains, pieds, oreilles), sous- vêtements, cuissard et veste
  • accumulation des couches de vêtements
  • pour les sports nautiques : combinaisons adaptées au froid, protection des extrémités

S’acclimater au froid

L’acclimatation au froid entraîne une moindre vasoconstriction des extrémités avec comme conséquence une augmentation de la précision de mouvement au froid

Froid et performances

  • froid modéré : pas de baisse des performances
  • froid intense : baisse des performances par diminution de la vitesse de contraction musculaire
  • le froid peut augmenter la fréquence de l’asthme et par la même occasion, entraîner une baisse des performances

Méfiez du froid lors de la pratique sportive. N’hésitez pas à adapter votre activité aux conditions climatiques.

Références : 

https://www.webmd.com/asthma/features/athletes-guide-exercise-induced-asthma#1