Le marché du fitness en France est au beau fixe et, pour se démarquer, les salles de sport doivent se démener et font désormais appel à de nouveaux concepts qui allient exercices physiques et technologies innovantes et qui ont déjà fait leurs preuves dans d’autres pays : les séances d’électrostimulation.

Celles et ceux qui ne connaissent pas se souviennent certainement des émissions de télé-achat des années 90 qui présentaient et vendaient des machines miraculeuses utilisant des électrodes pour se muscler sans faire le moindre effort. Le principe est plus ou moins le même, mais en plus abouti et plus efficace. Nous vous disons tout sur la technique, les différentes manières de la pratiquer et sur les résultats que l’on peut espérer.

Qu’est-ce que l’électrostimulation ?

Technique qui était pendant longtemps destinée uniquement aux sportifs de haut niveau et aux personnes au niveau de vie plus aisé, l’électrostimulation est aujourd’hui accessible à tous. Elle consiste tout simplement à appliquer de petites électrodes qui diffusent un courant électrique à faible puissance et de faible fréquence au niveau des muscles. Les muscles vont alors réagir à la stimulation de la même manière que s’ils étaient sollicités lors d’un effort physique intense.

En effet, lors de la pratique sportive, le cerveau envoie l’ordre de se contracter aux muscles, dans le cas de l’électrostimulation, ce sont les électrodes qui remplacent le cerveau et qui vont alors demander aux muscles, via un petit courant électrique, de se contracter.

Mais la concentration est plus intense, car ce courant peut atteindre 150 hertz alors que le cerveau n’envoie pas plus de 65 hertz. Cette technique peut être utilisée pour de la musculation, pour de la récupération sportive ou encore pour une action antalgique.

Les différentes façons de pratiquer

L’électrostimulation peut principalement se pratiquer de deux façons. Tout d’abord, en autonomie chez soi, en se procurant une ceinture composée d’électrodes, généralement imprégnées de gel, à fixer directement sur la peau.

De cette manière, chacun est maître de son planning, des parties du corps à travailler, de l’intensité, mais aussi de la rigueur. Il est important d’investir dans un matériel de qualité et de bien se renseigner auprès des marques spécialisées au préalable étant donné que le principe de base reste tout de même de recevoir des petites décharges électriques dans le corps.

Et la deuxième façon de pratiquer est de se rendre dans des centres ou des salles de sport qui proposent ce genre de séances. Avec l’engouement important que suscite la technique de nos jours, pratiquer l’electrostimulation Marseille, Paris ou à Strasbourg est très facile. La particularité de ce type de séances guidées par un coach est le port de combinaisons (bien évidemment fourni par le centre) qui contient les électrodes qui vont stimuler les zones et les muscles souhaités.

Les séances d’électrostimulation en salle

Durée :

Les séances d’électrostimulation durent en général 20 minutes et équivalent, selon les dires des salles et des professionnels du concept, à 4 heures d’activité sportive. Il convient de garder à l’esprit les 5 minutes avant la séance, le temps d’enfiler le matériel (ceinture abdominale, brassard ou bien combinaisons complètes), et les 5 minutes pour le retirer. Ce sont donc au total pas plus de 30 minutes de présence à la salle de sport, idéal pour les personnes pressées ou qui n’ont pas beaucoup de temps libre pour pratiquer une activité physique et se maintenir en forme.

Principe global de la séance :

Toutes les salles de sport proposent de combiner de l’entraînement sportif doux, basé sur des enchaînements d’exercices, à l’électrostimulation. Les séances sont guidées et accompagnées par des coachs sportifs formés aux méthodes spécifiques et les participants alternent des temps d’efforts et de contractions avec des phases de repos. Selon la salle et les programmes, il est également possible de choisir une séance passive, c’est-à-dire en position allongée et sans faire de mouvements. Et la majorité des séances se terminent par une phase de relaxation et de massages afin de détendre les muscles et de limiter l’apparition de courbatures les jours suivants. Bien que les débutants n’y échappent généralement pas.

Il est important de noter que s’il n’existe aucune contre-indication, l’électrostimulation est toutefois déconseillée aux enfants et aux adolescents en pleine croissance, aux femmes enceintes, aux personnes épileptiques, atteintes de cancer ou qui présentent des problèmes cardiaques. Et qu’en cas de doute, il est également recommandé de demander conseil à son médecin traitant.

Prix :

Les séances et les abonnements peuvent varier selon les salles, les centres et les marques de programmes d’électrostimulation. Généralement, une séance coûte une cinquantaine d’euros et un abonnement de 10 séances environ 350 euros.

Les résultats :

Les séances d’électrostimulation peuvent être suivies pour :

  • Le travail musculaire à proprement dit et auront dans ce cas pour objectifs de tonifier certaines parties du corps comme les fesses, les abdos, les bras, les muscles dorsaux ou les cuisses et de redessiner la silhouette.
  • En complément d’une activité sportive pratiquée en parallèle et, dans ce cas-là, elles serviront à gagner en puissance ainsi qu’à drainer le corps, faciliter la récupération et diminuer les douleurs et courbatures.
  • Pour une action antalgique, car elles sont prescrites par certains kinésithérapeutes et centres antidouleurs afin de traiter, par exemple, des douleurs chroniques.

Les résultats se font généralement ressentir au bout d’un mois de pratique régulière, c’est-à-dire une à deux fois par semaines. Les participants sentent un regain d’énergie et un bien-être intérieur dès les premières semaines. Puis les résultats observés seront une réduction du tour de hanches et de la taille pour les femmes, une augmentation des bras et des pectoraux chez les hommes et une augmentation de la masse musculaire par rapport à la masse de graisse pour tous.

Mais la séance d’électrostimulation ne retire pas la graisse et ce n’est pas sa simple pratique qui fait maigrir. Elle ne remplace pas le sport et doit donc s’accompagner d’une activité sportive et d’une alimentation équilibrée et saine pour que les résultats soient vraiment visibles et durables.