CAMEROUN :: Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là" :: CAMEROON

Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"

cameroun,volleyball,yvette,moukouri,34le,resultat,est,la34,cameroon,CAMEROUN :: Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là" :: CAMEROONDirecteur technique nationale (Dtn) en charge de l’équipe féminine, l’ancienne capitaine analyse la compétition.

Quelle appréciation faites-vous du sacre des Lionnes?

En tant qu’ancienne capitaine, ancienne entraineur, vous ne pouviez imaginer la joie qui a inondé mon coeur parce que le Kenya a toujours été un caillou dans la chaussure des équipes de volleyball féminine. Cette équipe kenyane nous a trop matés. J’ai cru que l’histoire se répèterait. Hier j’ai dit aux filles à la fin du deuxième set qu’un nouveau match commence. Vous avez vu la durée du set et les remontées spectaculaires du Kenya et la relance des camerounaises a donné le baume au coeur de tous les camerounais. Je dirais qu’il y avait trois groupes dans cette compétition. Des poussins, des outsiders et des favoris. Les équipes qui ont eu le mental un peu plus haut ont atteint les demi-finales et celles qui étaient concentrées ont joué la finale.

Qu’est ce qui a fait gagner le Cameroun ?

Notre équipe a fonctionné comme un moteur diésel. Nous avons commencé la compétition avec une catégorie de basse classe comme le Botswana et nous avons joué à leur rythme. Puis il y a eu l’Algérie, la plus jeune. Avec le Sénégal nous étions à 70 %.Le match contre l’Egypte a été pour nous un premier vrai test. Nous avons pris le dessus parce que les filles y ont cru mais il y avait beaucoup de déchets encore.  e match contre le Sénégal, nous sommes montés d’un cran. L’engagement physique et le collectif étaient huilés. Enfin contre le Kenya, on a joué à 100% de nos possibilités et le
résultat est là.

Le Cameroun est qualifié pour le championnat du monde Japon 2018. Quelle stratégie pour une meilleure prestation qu’en 2014 ?

C’est le moment ou jamais de faire une préparation à long terme. Nos professionnelles vont repartir dans leurs clubs. Les autres devraient avoir en permanence des regroupements pour les maintenir en forme. Nous avons moins de compétition dans notre championnat parce qu’il n’y a pas assez d’équipes. Nous devons multiplier les rencontres même si c’est en allé et retour, des matchs amicaux et des stages à l’étranger comme l’expérience du Brésil cette année pour que les filles soient en jambe.

Quels sont les chantiers à venir de la Dtn ?

La Dtn ne peut pas se mettre en avant de la fédération. Il faut d’abord que nous ayons sa politique. Toutefois nous avons des projets. Par rapport déjà à la formation, à la prospection, à l’initiation même. Nous voulons que dans les centres de formation, on parle d’un volleyball camerounais. Il est possible de le faire. Il faut juste avoir la main mise sur les encadreurs à qui nous devons donner les mêmes notions pour que tous les enfants puissent avoir le même style de jeu comme les kenyanes et c’est cette politique que nous voulons implémenter.

  • Hits : [ 1534 ] 18 Oct 2017 00:00:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité