CAMEROUN :: La vie des clubs: Pleins feux sur le TPO :: CAMEROON

La vie des clubs: Pleins feux sur le TPO

cameroun,vie,des,clubs,pleins,feux,sur,tpo,cameroon,CAMEROUN :: La vie des clubs: Pleins feux sur le TPO :: CAMEROONMalgré la forte pluie qui s’abat sur la ville de Ba- foussam, en plein midi ce vendredi 8 juillet, plu- sieurs supporters du Tout-Puissant de l’Ouest (TPO), ont délaissé leurs activités pour aller suivre la séance d’entraînement de leur club. L’aire de jeu boueuse du stade municipal de Bafoussam-Bamendzi ne ralentit pas l’engagement des poulains du coach Bertrand Ngougni. Après les exer- cices physiques d’échauffement, les joueurs  engagent un match d’une heure de temps. Attentif, le coach cri- tique sans cesse le  positionnement et le marquage des joueurs. L’adresse des attaquants devant les buts reste la préoccupation majeure de Bertrand Ngougni. Selon ce dernier, « il y a une confiance qu’il faut maintenir pour continuer sur cette  lancée ». Son ad- joint Simon Nlend, précise qu’il a fallu beaucoup travailler avec les joueurs sur le plan psychologique, surtout les attaquants pour qu’ils reprennent confiance. « A tous les joueurs, on a fait savoir que chacun peut marquer. Il ne faut pas qu’ils pensent que c’est juste le rôle des attaquants », ex- plique-t-il. Après la phase aller, des in- disciplinés ont été libérés (Baïgué, Tamatieu et Yédé). Le club a recruté trois joueurs. Parmi eux, Baïkana Pa- tale, transfuge de l’université de Ngaoundéré et Fonchi, ancien pen- sionnaire d’Apejes de Mfou, sont là pour renforcer l’attaque.

Racing de Bafoussam voit de nou-veau son avenir en rose, depuis le dé- but de la phase retour du champion- nat national de Ligue 1. Le club occupe le onzième rang avec 28 points après 22 journées de MTN Elite One. Exit la longue série de 10 matchs nuls, 4 défaites et (juste) 3 victoires pendant la première moitié du championnat. Le discours qui était d’éviter la relégation a changé. Selon le directeur général, Bernard Takout- chop, après un passage à vide, « il faut que les victoires se perpétuent et que Racing finisse parmi les cinq premiers et se donne à fond dans la coupe du Cameroun. On espère toujours finir à une place africaine ». Les joueurs  et les supporters se sont ap- proprié cet objectif. Les arriérés de salaire et primes que réclamaient les joueurs ont été épongés, grâce à l’in- tervention du gouverneur de la ré- gion  de  l’Ouest.  Augustine  Awa Fonka a mobilisé les élites pour qu’ils viennent financièrement en soutien à l’équipe. Près de 12 millions de F ont été collectés. D’où ce regain de
motivation .


Racing de Bafoussam à la relance

« La crise est passée »
Salifou Sop Tiam, président du conseil d’administration de Racing de Bafoussam.

Le club fanion du département de la Mifi veut enchaîner les victoires pour retrouver les sommets .

Qu’est ce qui a changé au sein du TPO, pour qu’on passe d’une équipe timorée à une équipe ambitieuse ?

La première chose qui a fait bouger les lignes, c’est l’apport du gouver- neur que nous tenons à remercier. Il y avait une sorte de démotivation gé- nérale. Le gouverneur a convoqué des réunions pour que l’équipe de la capitale régionale  de  l’Ouest  ne chute pas. Il y avait un problème d’ar- gent. Les caisses étaient vides et les dettes énormes. Grâce au numéro un de la région, les élites ont mis la main dans la poche. Racing de Bafoussam n’est pas l’équipe d’une personne. C’est un patrimoine collectif. Mainte- nant, il y a plus de participation, plus de présence des supporters et la mo- tivation est de retour. L’autre chan- gement est venu des joueurs eux- mêmes. J’ai récemment appris qu’ils se sont réunis à plusieurs reprises et ont dialogué. C’est pourquoi on re- trouve sur le terrain une équipe et non un ensemble de joueurs. Ils ont une solidarité qui me rappelle celle de l’équipe qui, même sans moyens, se battait sur le terrain pour que Ra- cing de Bafoussam remonte en Ligue 1. Je peux dire que la crise est passée. On regarde désormais vers l’avenir.

Quelles sont les perspectives ?

Les perspectives sont d’abord finan- cières. En attendant que viennent d’autres fonds des sponsors, il faut des moyens pour mettre les joueurs à l’aise. Nous avons épongé tous les arriérés de salaires et de primes. Nous remercions tous ceux qui ont fait un geste en faveur du club et nous continuons à tendre la main en disant que c’est l’équipe de toute une région. C’est un patrimoine du Came- roun. Il y a des groupes de supporters et des élites qui nous viennent en aide. D’autres donnent directement des primes aux joueurs. Ce qui aug- mente leur motivation. Sur le terrain, on veut encourager les joueurs à
continuer de se battre pour maintenir les résultats positifs. La comptabilité des points se fera par la suite. Quant à la coupe du Cameroun, nous vou- lons aussi la jouer à fond pour aller le plus loin possible. 

Propos recueillis par H F

Supporters

« Les joueurs indisciplinés ont été libérés»
Merlin Martial Tiemdjo, supporter.

« Ce qui me marque c’est l’état d’esprit des joueurs. Il semble au beau fixe.  On sent une certaine har- monie, une certaine joie de vivre entre eux, même aux entraînements. Le départ du coach Guy Bertin Djiepnang a permis de donner un coup de pied dans la fourmilière et de  redistribuer les cartes. Les clans qui étaient entretenus ont disparu. Ceux qui se considéraient d’office comme des titulaires, parce que faisant partie du dispositif de l’ancien coach, ou ceux qui étaient des anciens défendus par le public pour leurs sa- crifices au sein du club, ne sont plus sûrs de rien. Tous doivent se battre pour  mériter leur place. Les joueurs indisciplinés ont été libérés et on a renforcé l’attaque avec de nouvelles recrues. » 

« Le coup de pouce de l’élite a tout changé »
Michel Deffo, supporter.

«Je n’avais plus d’intérêt pour les séances d’entraî- nement et la prestation des joueurs sur le terrain était déplorable. S’ils donnent le meilleur d’eux comme ils le font actuellement, comme supporters de cette équipe, nous serons fiers d’eux même s’ils perdent un match. Il faut qu’ils perdent en mouil- lant le maillot. Le coup de pouce de l’élite a tout changé. Je dois pour cela les remercier. Elles ontépongé les arriérés de salaire des joueurs par leurs contributions. Nous allons aussi apporter notre soutien.»

Propos recueillis par H.F.

En raccourci

Création : 1950
Couleurs : rouge et blanc
Palmarès : Champion du Cameroun (1989, 1992, 1993, 1995)
Coupe du Cameroun (1996)
Siège : Bafoussam

  • Hits : [ 1458 ] 19 Jul 2017 15:06:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité