Russie 2017: Hugo Broos  est fâché de l'attitude de certains lions :: RUSSIA

Russie 2017: Hugo Broos est fâché de l'attitude de certains lions

russie,2017,hugo,broos,est,fache,l39attitude,certains,lions,russia,Russie 2017: Hugo Broos  est fâché de l'attitude de certains lions :: RUSSIALe coach  Hugo Broos, sélectionneur du Cameroun.

Le  Cameroun  éliminé  au premier  tour,  n’avez-vous pas  le  sentiment  d’être passé un peu à côté de vos matchs ? 

Contre  le  Chili,  on  a  fait  un bon match. La différence s’est faite  sur  ce  but  régulier  de Ngadeu qu’on nous a refusé alors  qu’après,  on  valide  le deuxième  but  chilien  hors- jeu. Ce résultat a son importance  car  si  on  perdait  le match contre le Chili 1-0, on n’aurait eu qu’à battre l’Alle- magne  avec  un  but  d’écart. Mais  battre  le  champion  du monde  avec au moins  deux buts d’écart nous a rendu la tâche difficile. Et jusqu’au mo- ment où l’Allemagne marque, nous étions meilleurs.  Nous n’avons  pas  marqué  quand nous avions des occasions. Et ça été la même chose contre l’Australie. Nous devons être réalistes. Les matchs  du Cameroun n’étaient pas mauvais. Mais il y a la déception car on ne  rentre  qu’avec  un  point. Le niveau était plus élevé qu’à la  CAN. Je pense que ça été une  bonne  expérience  pour l’équipe. On sait qu’il y a encore des choses à travailler.

Les  joueurs  alignés  pour les trois matchs vous ont- ils tous satisfait? 

A la CAN, nos premiers matchs n’étaient pas bons. Ici, c’était différent. Notre premier match contre le Chili était bon, sauf au début. Celui contre l’Australie  aussi et je  pense qu’à ce moment-là, il ne faut pas beaucoup  changer.  Au  moment où on va changer, il y a un  joueur  (Mandjeck  pour Djoum, ndlr) qui se blesse pendant l’échauffement. Pour moi, c’était  une  grande  surprise.Ce  n’était  pas  évident  pour Arnaud (Djoum, ndlr) de commencer parce qu’il n’avait été préparé. J’avais eu un entretien pour  lui  expliquer  qu’il allait commencer sur le banc. 

Qu’en est-il du cas de certains  joueurs  qui  semblaient loin de leur forme ?

Benjamin Moukandjo, le capitaine, n’était pas à son niveau de la CAN. Et il n’est pas seul dans ce cas. Le groupe n’était pas comme il était au Gabon. Je  dis  toujours  aux  joueurs que  la  gloire  est  difficile  à porter. Une fois qu’on a gagné quelque  chose,  il  y  a  des joueurs qui commencent à se comporter  différemment.  Je l’ai  remarqué  pendant  cette Coupe  des  Confédérations. Personne ne se plaignait parce qu’il était assis sur le banc à la CAN. Maintenant, il y a cer- tains  joueurs  qui  ont  com- mencé  à  se  plaindre.  On  va voir la prochaine fois ce que je ferai, parce que je n’accepte pas  ce  genre  de  comporte- ment. Encore une fois, ce n’est pas  parce  qu’on  a  gagné  la CAN  qu’on  est  arrivé.  Le voyage ne fait que commen- cer, on n’est pas encore à des- tination. Et ça, tout le monde doit être conscient de ça. Nous avons  cherché  des  joueurs pour remplacer Oyongo Bitolo par  exemple  mais  quand  tu essayes un joueur et tu vois qu’il n’a pas le niveau, tu vas le prendre ? Il faut être rigoureux dans ses choix.

Note de la rédaction: Le titre est de la rédaction de Camer-sport.be

  • Hits : [ 3729 ] 28 Jun 2017 08:52:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité