CAMEROUN :: Agapes culturelles: Les dessous de la parade culturelle d’avant CAN 2016 :: CAMEROON

Agapes culturelles: Les dessous de la parade culturelle d’avant CAN 2016

cameroun,agapes,culturelles,les,dessous,parade,culturelle,davant,can,2016,cameroon,CAMEROUN :: Agapes culturelles: Les dessous de la parade culturelle d’avant CAN 2016 :: CAMEROONGrâce aux actions concertées du ministère des Sports, les responsables du Ministère de la Culture et ceux de la Cocan, le public a pu apprécier le ballet de plus d’une centaine d’enfants au Stade Ahmadou Ahidjo.

La cérémonie d’ouverture samedi 19 novembre 2016, au stade Ahmadou Ahidjo de la 10ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, Féminine restera gravée dans les mémoires pour deux raisons au moins : la victoire des Lionnes (2-0) face à l’Egypte à la première rencontre de cette compétition. Et la parade multidimensionnelle de la jeunesse, fer de lance de la nation.

Le ballet chorégraphique de ces enfants en majorité candides annonçait déjà les couleurs d’un événement magnifique. Devant le Président de la République et un public nombreux, ils ont émerveillé le public grâce à un spectacle riche en sons et en couleurs. Une heure de Show et pas d’ennui.

Aucun ingrédient n’a manqué à la recette. Tous les clichés ont été réunis pour rappeler que l’on est bien au Cameroun. Entre balade historique et balade au bord de la mer, le retour sur la découverte du Cameroun par les explorateurs a eu sa place. En effet, cette parade doit toute sa réussite au ministre des Sports et de l’Education physique. Lui qui a écrit le scénario et fait confiance à une équipe composée des responsables du ministère des Arts et de Culture (Minac) et ceux du Minsep. Soudées comme les maillons d’une chaine cette équipe commise pour la circonstance a travaillé en temps plein sous la coordination de Mme Mazoune, présidente de la communication-Manifestation à la Cocan.

Travail préparatoire

Avant d’entamer son travail, l’équipe a mobilisé un centaine d’élèves du lycée général Leclerc. Ils étaient pour la plupart des élèves de 4ème âgés de 15 ans en moyenne. Selon Joseph Eloundou Atangana, Directeur de l’ensemble national au Minac et membre du comité d’organisation, les répétions ont débuté un peu plus d’un mois avant la CAN. Il était question pour les maitres de former les enfants en
suivant les prescriptions du scénario.

Notamment le respect des alignements, du rythme, de la mélodie etc bien d’autres. il était question de représenter le Cameroun dans sa mosaïque culturelle. Cependant explique le directeur. Ce travail n’a pas été de tout repos « En matière d’enseignement, on distingue des enfants qui captent vites et ceux qui captent moins vite. Et donc lors des différentes répétitions, il fallait tenir compte de tous ces aspects. Pour parvenir à ce beau spectacle, je vous assure c’est au moins 100 personnes derrière. Il y avait beaucoup de déchets. Et donc, il fallait toiletter pour réussir » déclare notre interlocuteur.

Interprétation

Après leur entrée en matière, Petit à petit le spectateur a vu cette forêt prendre forme. Dans les quatre coins, le pays se construit. Chant d’oiseaux, rugissement de lin, ruissellement des eaux, le spectateur. Chemin faisant le public apprend davantage sur ces explorateurs. Les colons arrivent ensuite se mêlent à la population. L’environnement évolue, les parures aussi. L’indépendance est là. Le peuple se réjouit, ici représenté par des danseurs drapés dans leurs tenues jaunes. Le Cameroun tient son premier président, Ahmadou Ahidjo. Le pays est libre et indépendant. Encore des acteurs en uniforme jaune.

Dans deux coins du stade, ils vont composer deux étoiles géantes comme celle des deux Cameroun. Il fallait être attentif pour voir le monument de la Réunification s’élever après la fusion des deux étoiles. Le Cameroun tient sa carte. Des spectateurs se laissent transporter par la vague lyrique des conteurs du jour. A la fin de cette parade séduisante et harmonieuse, tout fond et réapparaît dans le décor. La faune, la flore, les hommes. Ce mélange entre la partie forestière du pays et les animaux qui vont avec ainsi que la côte, représentée par ses crevettes. Tout se côtoie mélodieusement. L’histoire du Cameroun ainsi contée, mêlée à ce moment où sont loués la CAF et la fédération internationale de football association.

  • Hits : [ 4211 ] 26 Nov 2016 00:38:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité