ÉTATS-UNIS :: 21e titre du Grand Chelem pour Serena Williams! :: UNITED STATES

21e titre du Grand Chelem pour Serena Williams!

atats,unis,21e,titre,grand,chelem,pour,serena,williams,united,states,ÉTATS-UNIS :: 21e titre du Grand Chelem pour Serena Williams! :: UNITED STATESSerena Williams (n°1) a remporté à Wimbledon, samedi, son 21e titre du Grand Chelem aux dépens (6-4, 6-4 en 1h22') de Garbine Muguruza (n°20). L'Américaine, qui s'impose pour la sixième fois à Londres (après 2002, 2003, 2009, 2010 et 2012), boucle ainsi un deuxième «Serena Slam». Et se rapproche du «vrai» Grand Chelem.

L’histoire devait s’écrire sous nos yeux. Dans le temple du tennis, la légende Serena Williams ne pouvait pas trébucher sur la dernière marche de son «Serena Slam» (les 4 titres du Grand Chelem à cheval sur les saisons 2014 et 2015). Elle allait rester en course pour le «vrai» Grand Chelem (les 4 tournois majeurs sur une année calendaire). La jeune et irrésistible Garbine Muguruza (21 ans), qui lui avait infligé sa plus sévère défaite en Grand Chelem, l’an dernier à Roland-Garros, tremblerait forcément au moment de disputer sa première finale majeure.

Rien n’est jamais écrit à l’avance, même pas avec elle. Nerveuse, comme elle l’avouera au micro de Sue Barker une fois le match gagné, la numéro 1 mondiale, auteure de trois doubles fautes dans son premier jeu de service, se faisait breaker d’entrée. Impressionnée, Garbine Muguruza? Pas le moins du monde. Des frappes claires et pétaradantes, et une première faute directe - un coup droit "out"- seulement dans le cinquième jeu. Si elle sauvait deux balles de débreak dans la foulée pour se détacher 4-2, la nouvelle Top 10 allait pourtant encaisser cinq jeux de rang pour se retrouver menée 6-4, 1-0.

Serena Williams n'est plus qu'à un titre du record de Steffi Graf (22 tournois du Grand Chelem remportés), à trois de celui de Margaret Court (24, dont 13 avant le début de l'ère Open)

Son coup droit et son service connaissaient quelques ratés? Oui, sûrement. Elle s'en plaignait auprès de son clan? Oui, encore. Peu importe. La cadette des soeurs Williams, couvée du regard par Venus, allait prendre la mesure de cette finale et de cette adversaire, tout d’un coup dépassée. En tête 5-1, elle allait trembler au moment de conclure. Oui, même elle. Quoi de plus normal au moment de rentrer encore un peu plus dans l’histoire de son sport? Après avoir laissé passer une balle de match à 5-3 (coup droit croisé gagnant adverse), elle concluait sur un jeu blanc (coup droit dans le couloir) après 1h22' de jeu (6-4, 6-4).

Incrédule, Serena Williams devait attendre d'avoir donné l'accolade à Garbine Muguruza pour réaliser la portée de son exploit et se lancer dans ses fameux bonds de joie. Oui, elle venait de remporter un 21e titre du Grand Chelem, le 6e à Wimbledon (après 2002, 2003, 2009, 2010 et 2012). Oui, elle venait de boucler son «Serena Slam» - en devenant à 33 ans et 289 jours la gagnante d'un Majeur la plus âgée de l'ère Open - et restait en course pour le «vrai» Grand Chelem. Oui, elle pouvait égaler les 22 titres de Steffi Graf lors de l’US Open et donner raison à son idole Monica Seles, qui a toujours dit qu'elle en était capable. Non, Serena Williams n’en avait même pas rêvé - «je n'avais jamais pensé que je serais encore là avec ce trophée entre les mains. Oh my God!». Victime d’une embolie pulmonaire en 2011, l'Américaine est devenue, aux côtés de Patrick Mouratoglou (avec qui elle vient de remporter un huitième trophée majeur), meilleure que jamais. Et ça, ce n'était pas écrit.

  • Hits : [ 2826 ] 11 Jul 2015 19:04:00

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité