CAMEROUN :: Agathe Ngani: Une Yaya Touré chez les Lionnes (avec les images des lionnes en activités le 06/05/15) :: CAMEROON

Agathe Ngani: Une Yaya Touré chez les Lionnes (avec les images des lionnes en activités le 06/05/15)

CAMEROUN::Agathe Ngani: Une Yaya Touré chez les Lionnes (avec les images des lionnes en activités le 06/05/15)::CAMEROONLa milieu de terrain récupératrice, imposante de par son gabarit fait partie des pépites de demain que fabrique le sélectionneur national. Carl Enow Ngachu, le sélectionneur des Lionnes Indomptables du Cameroun, nous confiait au détour d’une conversation lors d’une séance d’entraînement, que toutes les filles sont en forme pour la Coupe du Monde. A ce moment, l’effectif en stage n’était en grande partie constitué que de joueuses évoluant ou résidant au pays. Pour le sélectionneur, l’arrivée des professionnelles devait l’embarrasser dans les choix de constitution de la liste des 23 pour « Canada 2015 ».

Enow Ngachu croyait préparer ces jeunes footballeuses pour l’échéance de la Can 2016. Mais, la marge de progression des jeunes qu’il a sélectionnées, la forme et la détermination qu’elles affichent pendant les séances d’entraînement et pendant quelques matchs d’évaluation ont obligé le coach à revoir ses idées.

Parmi ces jeunes évoluant au terroir, Agathe Ngani. Lorsque vous assistez à une séance d’entraînement des Lionnes, elle domine et s’impose par sa masse athlétique (1,75m, 69 kg), et son jeu assez rugueux. Pourtant, il y a seulement quatre ans qu’elle a senti les gênes du football en elle et a fait ses premiers pas avec Scorpion du Moungo. Mais, les conditions de vie difficiles à Nkongsamba l’on amenée à replier en famille à Yaoundé.

Elle dépose ses valises à As Locomotive qu’elle contribue à tirer en première division avant de tomber sous le charme de Louves Minproff, son club actuel. A 23 ans, elle a finalement décidé d’abandonner l’école pour se consacrer au football. Et cela semble lui réussir, puisque depuis avril 2015 qu’elle a commencé à être convoquée chez les Lionnes, elle n’a plus manqué de stage.

Elle n’a pas pris part à la dernière Can de football féminin en Namibie, parce qu’elle n’avait pas encore l’expérience nécessaire. « J’ai arrêté les études il y a deux ans en classe terminale A4, parce que je n’ai jamais pris part aux épreuves du Bac, à cause des multiples stages auxquels j’ai pris part », nous explique celle qu’on surnomme déjà Yaya Touré, faisant allusion au capitaine de la sélection ivoirienne de football sur qui elle veut calquer son jeu. « C’est le footballeur dont le jeu m’a toujours fasciné », avoue-t-elle. Elle a d’ailleurs tous les atouts pour être à l’image de ce  talentueux footballeur. « Je barre bien, avec un bon jeu de tête ; je ne triche pas sur le terrain et je sais aussi mettre le pied quand il le faut. Mon défaut, c’est parfois des mauvais choix que je fais après avoir récupéré le ballon », reconnaît-elle.

Une bonne autocritique, puisqu’Alain Djeumfa, le préparateur physique des Lionnes, confirme : « Elle barre bien ; elle est forte dans la récupération de balle. Mais, elle a un problème de relance. Elle est dans une bonne marge de progression, puisqu’elle accepte de travailler », nous indique le coach. Par rapport à ses ambitions, elle a un rêve : « comme tout sportif, c’est de jouer au haut niveau. Je rêve de jouer au Psg en France ». Mais, dans l’immédiat avec les échéances auxquelles sont conviées les Lionnes, dont la prochaine Coupe du Monde et les Jeux africains, « Yaya Toure » préfère l’humilité : «L’on a  plusieurs échéances devant nous ; et ça donne aussi des chances d’y prendre part. Quant à la concurrence, je respecte toutes les autres coéquipières qui jouent au même poste que moi. Tout ce que je fais, c’est travailler dur et je remets tout entre les mains du Seigneur et le choix du coach ». On attendra la fin du stage de Surrey au Canada pour savoir si ses voeux ont été exhaussés.

  • Hits : [ 5345 ] 07 Mai 2015 14:37:03

REAGISSEZ A CET ARTICLE


Cameroun Vs Zimbabwé le mardi 10 janvier dès 18 heures
Publicité
Publicité